Une initiative vers la carboneutralité pour la plus importante ressource pétrolière en Amérique du Nord

Tuesday, 08. March 2022 15:00

Une alliance sans précédent dans le secteur des sables bitumineux propose une solution durable pour la sécurité énergétique en Amérique du Nord

Houston, Texas--(Newsfile Corp. - 8 mars 2022) - Les principaux exploitants des sables bitumineux du Canada unissent leurs efforts dans le cadre d'une initiative vers la carboneutralité unique en son genre qui pourrait contribuer à assurer un approvisionnement à long terme protégé en énergie abordable et responsable pour l'Amérique du Nord.

Ensemble, Canadian Natural, Cenovus Energy, ConocoPhillips Canada, Imperial, MEG Energy et Suncor Energy ont créé l'Initiative pour des sables bitumineux carboneutres. Cette Initiative a pour but de réduire progressivement les émissions provenant des activités d'exploitation des sables bitumineux de manière à atteindre l'objectif de carboneutralité d'ici 2050 en travaillant en collaboration avec le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux du Canada.

En tant que plus importante ressource pétrolière sur le continent et troisième en importance dans le monde, les sables bitumineux canadiens affichent un potentiel inégalé pour contribuer à assurer un approvisionnement à long terme protégé en énergie abordable pour le Canada et les États-Unis, et pour que l'Amérique du Nord devienne le fournisseur de pétrole durable privilégié dans le monde.

« L'Initiative pour des sables bitumineux carboneutres dispose d'un plan bien défini pour réduire les émissions actuelles des sables bitumineux, qui se chiffrent à 68 mégatonnes par année, de manière progressive au cours des trente prochaines années pour assurer un progrès à court et à long terme, affirme Alex Pourbaix, président et chef de l'exploitation de Cenovus Energy. En nous attaquant de front au problème que représentent les émissions, nous déployons des efforts pour nous assurer que les sables bitumineux puissent offrir au Canada, et aux États-Unis, un produit durable et un degré supérieur de stabilité et de certitude à long terme sur le plan énergétique. »

L'Initiative emprunte de multiples parcours technologiques pour atteindre son objectif de carboneutralité pour les émissions attribuables à l'exploitation des sables bitumineux. Le point d'intérêt initial du groupe consiste en un réseau essentiel de captage et de stockage du carbone (CSC) pour recueillir le CO2 capté dans plus de 20 installations d'exploitation des sables bitumineux dans le nord de l'Alberta et l'acheminer dans des formations géologiques souterraines aux fins d'un stockage sûr. Des projets de CSC à grande échelle semblables sont en cours de développement dans d'autres territoires producteurs de pétrole, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la Norvège et les Pays-Bas; cependant, les installations de notre Initiative formeront l'une des plus grandes installations du genre dans le monde.

La vision de l'Initiative pour des sables bitumineux carboneutres reconnaît que le pétrole constitue une source importante d'émissions de gaz à effet de serre (GES) et que cet enjeu doit être abordé tandis que le monde fait la transition vers un avenir plus sobre en carbone. Parallèlement, de nombreuses prévisions de sources indépendantes et crédibles concluent que, pour répondre à la demande énergétique croissante de la population mondiale, le pétrole devra continuer de faire partie d'un bouquet énergétique diversifié pendant des décennies, comme carburant de transport et comme élément de base essentiel pour les produits que nous utilisons au quotidien.

« Il est impossible de simplement tourner le dos aux hydrocarbures et d'opter pour une utilisation accélérée des énergies renouvelables tout en assurant un approvisionnement continu en énergie fiable et abordable à faibles émissions, explique Mark Little, président et chef de la direction de Suncor. Toutes les formes d'énergie seront requises et en diminuant nos émissions de GES pour atteindre la carboneutralité, les sables bitumineux du Canada sont en bonne position pour faciliter une transition fluide. »

Le Canada est depuis longtemps le principal fournisseur de pétrole importé aux États-Unis et constitue une source importante et de plus en plus essentielle de charges d'alimentation à base de pétrole lourd pour les raffineries de la côte du golfe et du Midwest. En 2020, 52 %[1] des quelque 7,9 millions de barils par jour de produits pétroliers importés aux États-Unis provenaient du Canada, ce qui dépasse largement les importations des autres pays producteurs de pétrole.

Mark Little, chef de la direction de Suncor, et Alex Pourbaix, chef de la direction de Cenovus, représenteront l'Initiative pour des sables bitumineux carboneutres lorsqu'ils participeront à un panel CERAWeek qui se tiendra à 17 h (HNC) aujourd'hui en compagnie de l'honorable Sonya Savage, ministre de l'Énergie de l'Alberta. La discussion sera animée par Daniel Yergin, vice-président d'IHS Markit. Ce panel portera principalement sur les travaux réalisés dans le cadre de l'Initiative et les occasions pour le Canada et les États-Unis.

Mise en garde

Avertissement : Les énoncés d'événements ou d'états futurs présentés dans ce communiqué, y compris les projections, objectifs, attentes, estimations, et plans d'affaires constituent des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi d'expressions comme atteindre, aspiration, croit, anticipe, prévoit, propose, planifie, objectif, prédit, cible, estimé, s'attend à, prévision, vision, stratégie, perspective, calendrier, futur, continue, probable, pourrait, devrait, sera et (ou) des références semblables à des résultats dans le futur. Les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué incluent notamment des références à ce qui suit : la viabilité, l'échéancier et l'impact de la collaboration de l'Initiative pour des sables bitumineux carboneutres et le développement de l'Initiative soutenant un avenir carboneutre; le soutien de l'Initiative par les gouvernements de l'Alberta et du Canada; la capacité de permettre une production pétrolière carboneutre et de préserver la contribution économique de l'industrie; le déploiement de technologies visant à réduire les émissions de GES; la capacité à créer des emplois, à accélérer le développement du secteur des technologies propres, à procurer des avantages à d'autres secteurs et à aider à maintenir la qualité de vie des Canadiens; et la réalisation d'investissements économiques pour assurer une transition réussie vers un monde carboneutre et générer une valeur ajoutée à long terme pour les actionnaires. Toutes les références à la carboneutralité dans cette annonce s'appliquent aux émissions provenant de l'exploitation des sables bitumineux (définies comme des émissions de portée 1 et de portée 2).

Les énoncés prospectifs reposent sur les attentes actuelles, les estimations, les projections et les hypothèses au moment où ces énoncés ont été formulés. Les résultats futurs réels, y compris les attentes et hypothèses concernant : la croissance de la demande et la source, l'approvisionnement et le bouquet énergétiques; la quantité et l'échéancier des réductions des émissions; l'adoption et l'impact de nouvelles installations ou technologies, y compris sur la réduction des émissions de GES; les plans, échéanciers, coûts, capacités et évaluations techniques des projets, et la capacité à exécuter efficacement ces plans et exploiter les actifs; que le soutien des gouvernements de l'Alberta et du Canada pour l'Initiative sera fourni; les lois et les politiques gouvernementales applicables, y compris celles touchant les changements climatiques et les restrictions liées à la COVID-19; les taux de production, la croissance et la composition de celle-ci; les conditions générales du marché; et les dépenses en capital et environnementales, pourraient différer de façon importante en fonction d'un certain nombre de facteurs. Ces facteurs comprennent les changements au niveau local, régional ou mondial apportés à l'offre et à la demande de pétrole, de gaz naturel, et de produits pétroliers et pétrochimiques et le prix qui en découle, les impacts différentiels et sur la marge; les événements politiques ou réglementaires, incluant les changements à la loi ou aux mesures et politiques du gouvernement en lien avec la COVID-19; la réception en temps utile des approbations des autorités de réglementation et des tiers, incluant pour les nouvelles technologies; le manque de soutien requis du gouvernement de l'Alberta et du gouvernement du Canada; les risques environnementaux inhérents aux activités de production et d'exploitation pétrolières et gazières; les règlements environnementaux, incluant le règlement sur les changements climatiques et les GES et les changements apportés à ces règlements; la disponibilité et l'affectation du capital; la disponibilité et le rendement des fournisseurs de services tiers; les difficultés opérationnelles ou techniques non anticipées; les calendriers et la gestion des projets et l'achèvement des projets dans les délais; les analyses et le rendement des gisements; les développements technologiques non planifiés; les résultats des programmes de recherche et des nouvelles technologies, et la capacité à amener les nouvelles technologies à une échelle commerciale à un prix concurrentiel; les risques et dangers opérationnels; les conditions économiques générales, incluant l'occurrence et la durée des récessions économiques; et les autres facteurs auxquels les sociétés font référence dans leurs plus récents rapport annuel et rapport de gestion respectifs, le cas échéant.

Les énoncés prospectifs ne sont pas des garanties d'un rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont certains sont similaires à ceux qui touchent d'autres sociétés pétrolières et gazières et d'autres sont propres aux entreprises. Les résultats réels peuvent différer de façon importante de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus par les énoncés prospectifs et les lecteurs sont prévenus de ne pas leur accorder une confiance indue. Les entreprises ne prennent aucune obligation quant à la mise à jour des renseignements prospectifs contenus dans ce communiqué de presse, sauf si une loi applicable l'exige.

L'Initiative pour des sables bitumineux carboneutres

L'Initiative pour des sables bitumineux carboneutres est formée des entreprises Canadian Natural, Cenovus Energy, ConocoPhillips Canada, Imperial, MEG Energy et Suncor Énergie. Les entreprises exploitent des installations représentant environ 95 pour cent de la production tirée des sables bitumineux au Canada.

En tant qu'entreprises fièrement canadiennes, les membres de l'Initiative partagent les aspirations des Canadiens qui veulent trouver des solutions réalistes et viables au défi des changements climatiques. L'Initiative permettra d'élaborer une approche réalisable pour réduire ces émissions, tout en préservant la contribution des sables bitumineux au produit intérieur brut (PIB) du Canada, estimée à plus de 3 000 milliards de dollars au cours des 30 prochaines années. L'Initiative créera des emplois, accélérera le développement du secteur des technologies propres, procurera des avantages à de multiples autres secteurs et contribuera à maintenir la qualité de vie des Canadiens. Les membres de l'Initiative apporteront leur contribution en réalisant les investissements économiques nécessaires pour que nos entreprises réussissent la transition vers un monde carboneutre et donc, pour que les actionnaires bénéficient d'une valeur ajoutée à long terme. Vous trouverez de plus amples renseignements à oilsandspathways.ca/fr/.

Personnes-ressources

Mark Cameron
Conseiller principal, Engagement externe
Initiative pour des sables bitumineux carboneutres
613 327-4141
mark.cameron@pathwaysalliance.ca

Alain Moore
Initiative pour des sables bitumineux carboneutres
825 409-7431
alamoore@suncor.com

 

HISTORIQUE

Initiative pour des sables bitumineux carboneutres

Faits en bref

  • Le secteur des sables bitumineux du Canada représente 178 milliards de barils de réserves prouvées (troisième en importance dans le monde).
  • Les six membres de l'Initiative exploitent des installations représentant 95 % de la production tirée des sables bitumineux.
  • L'Initiative a déjà amorcé le travail visant à éliminer 68 mégatonnes (Mt) d'émissions par année tirées de l'exploitation des sables bitumineux en trois étapes* :
    • Étape 1 (2020 - 2030) - 22 Mt/année
    • Étape 2 (2030 - 2040) - 25 Mt/année
    • Étape 3 (2040 - 2050) - 21 Mt/année
  • L'Initiative se tourne vers de multiples solutions technologiques, dont les suivantes :
    • Améliorations continues des procédés, comme l'utilisation de solvants
    • Substitution de carburants, dont l'utilisation potentielle de l'hydrogène et de petits réacteurs nucléaires modulaires
    • Autres technologies émergentes, telles que le captage direct dans l'air
  • Des études de faisabilité, des études de conception et des études techniques initiales sont en cours dans le cadre du projet de CSC, et l'initiative se dirige vers une application pour les espaces interstitiels, les formations géologiques désignées qui peuvent stocker le CO2 capté en toute sécurité.

*Les réductions des émissions à chaque étape sont estimées en fonction des hypothèses actuelles et peuvent faire l'objet d'ajustement.

À propos de l'Initiative

  • L'Initiative est une collaboration sans précédent entre les plus grands producteurs du secteur des sables bitumineux au Canada pour mieux aborder l'un des plus grands enjeux de notre époque, celui des changements climatiques. L'Initiative emprunte de multiples parcours et approches technologiques pour atteindre notre objectif de carboneutralité dans le cadre de nos activités de production d'ici 2050.
  • Dans le but de contribuer à l'atteinte des objectifs climatiques du Canada, nous possédons un plan comptant trois étapes à court terme pour assurer des progrès immédiats afin de réduire les émissions de carbone de manière à ce que nous puissions atteindre notre objectif de carboneutralité d'ici 2050.
  • De nombreuses prévisions de sources indépendantes et crédibles concluent qu'il sera nécessaire de faire appel au pétrole jusqu'au moins en 2050 et qu'il fera partie d'un bouquet énergétique diversifié et stable pour répondre à la demande de la population mondiale croissante. En atteignant son objectif de carboneutralité dans le secteur des sables bitumineux, le Canada dispose d'une occasion unique pour contribuer à assurer un approvisionnement à long terme protégé en énergie abordable et durable pour lui-même et les États-Unis, et pour aider l'Amérique du Nord à devenir le fournisseur mondial de choix de pétrole produit de manière responsable.
  • D'ici la fin de la décennie, l'Initiative a le potentiel de créer environ 35 000 emplois dans les domaines de la construction et des technologies propres, de protéger de 25 000 à 35 000 emplois existants et d'ajouter 1 000 emplois permanents pour soutenir nos installations à faibles émissions comparativement à un scénario de non-intervention.
  • Notre projet de base dans le cadre de cette Initiative comprend la conception et la construction d'un réseau de captage de carbone de classe mondiale dans la province de l'Alberta. Le projet tirera parti de l'expertise actuelle du Canada dans le domaine de la technologie de captage du carbone. Nous tirons aussi des leçons de l'expérience du Royaume-Uni, des États-Unis, de la Norvège et des Pays-Bas, qui élaborent également des projets de captage du carbone de grande envergure selon un modèle de collaboration avec le gouvernement.
  • L'objectif est de réduire nos émissions de GES totales actuelles, qui se chiffrent à 68 mégatonnes chaque année, au cours des 30 prochaines années - ce qui équivaut au retrait de presque 15 millions de voitures de la route (soit la moitié des voitures au Canada).
  • Notre industrie ne pourra relever ce défi seule; nous travaillons en étroite collaboration avec tous les paliers de gouvernement au Canada pour veiller au succès de cette Initiative, notamment en collaborant à l'élaboration d'un cadre canadien efficace sur le plan fiscal et politique.
    • Cadre fiscal : Investir ensemble dans les technologies de réduction du carbone. Par exemple, les investissements de capitaux requis pour construire une infrastructure de captage et de stockage du carbone sont considérables. Les pays qui réussissent à déployer cette technologie font appel à un modèle de collaboration, qui comprend des investissements du gouvernement.
    • Cadre politique : Continuer d'appuyer les politiques et les processus réglementaires efficaces, efficients et pertinents pour respecter notre échéancier, qui prévoit d'importantes réductions d'ici 2030.

____________________

1 Fiche de renseignements de la U.S. Energy Information Administration - Foire aux questions (FAQ) - U.S. Energy Information Administration (EIA)

To view the source version of this press release, please visit https://www.newsfilecorp.com/release/115942

Related Links: 
Author: